Rechercher

La différence n'empêche pas la performance

Mis à jour : févr. 19

Saviez-vous que 80% des handicaps sont invisibles ? Et que le taux de chômage est deux fois plus élevé pour les personnes en situation de handicap ?

Nous n’allons pas écrire un article alarmiste et accusateur, mais nous devons faire changer les choses et faire évoluer les mentalités … alors si vous n’avez pas peur et que vous êtes prêts à relever ce défi … lisez la suite :-)



Du 18 au 24 novembre 2019, l’ADAPT et ses partenaires organisent la semaine européenne pour l’emploi des personnes en situation de handicap. Cette semaine est organisée chaque année depuis 1997 et a déjà fait évoluer les mentalités, cependant beaucoup d’entreprises et de managers restent frileux lorsqu’on aborde le sujet.


Alors chez WITH. Consulting, nous préférons mettre les pieds dans le plat et vous donner quelques astuces pour vous lancer, et si vous avez besoin d’aide, nous sommes à votre disposition.


Être ou devenir une entreprise inclusive


Depuis 1987, toute entreprise de 20 salariés et plus doit compter au moins 6 % de Travailleurs Handicapés. En cas de non-respect de cette obligation, elle doit verser une contribution financière à l'AGEFIPH (taxe). C’est donc une obligation pour les entreprises de réfléchir à une stratégie d’accès et de maintien à l’emploi pour les travailleurs en situation de handicap.


Obliger les entreprises à remplir un quota c’est bien, mais pas assez …


Il faut voir plus large en incluant le sujet du handicap au sein d’une politique de diversité et en mettant en place des actions concrètes. Le leitmotiv d’une entreprise ne doit pas être d’atteindre les 6% obligatoires, mais de créer une vraie dynamique et de transformer son entreprise en entreprise inclusive.

De plus en plus de collaborateurs sont sensibles à l’engagement RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) de leur entreprise.


C’est donc un réel enjeu pour celles-ci de créer une démarche écologique, durable et engagée pour le bien-être de leurs collaborateurs, la diversité et le respect de leur environnement.


Les idées reçues sont un frein à l’évolution


Les idées reçues sur le handicap sont souvent bien ancrées dans nos têtes et l’une des premières actions concrètes est de faire tomber les tabous et d’en parler …


La campagne 2019 de la SEEPH (Semaine Européenne pour l’emploi des Personnes Handicapées) utilise notre perception comme argument marketing et elle a raison … nous vous laissons juger par vous-même :



Jouer sur la perception est important pour une sensibilisation « flash », mais il est aussi important de faire tomber les tabous, déconstruire les croyances … et sur ce thème il y en a vraiment beaucoup !


Voilà trois exemples de croyances que peuvent avoir des dirigeants et des managers :


Croyance n°1 : Un travailleur handicapé se déplace en fauteuil roulant

Si la personne en fauteuil roulant symbolise le handicap sur les portes des toilettes adaptées et sur les places de parking réservées, le fauteuil roulant n'est utilisé que par 1 % des Travailleurs Handicapés.

Le champ du handicap est bien plus large qu'on ne l'imagine. 80 % des handicaps sont invisibles : la déficience visuelle, la déficience auditive, les maladies cardiaques, l'asthme, la dépression, les maladies évolutives comme la sclérose en plaques ou la spondylarthrite, les troubles musculo-squelettiques, la mucoviscidose, la myopathie, la leucémie, mais aussi les phobies invalidantes, les allergies, les problèmes moteurs, la dyslexie, le diabète, le cancer, le SIDA... peuvent être reconnus comme situations de handicap.


Croyance n°2 : Aménager un poste de travail, c’est compliqué et ça coûte cher

90 % des Travailleurs Handicapés n'ont besoin d'aucune adaptation de leur environnement de travail. Pour les autres, les coûts liés à un éventuel aménagement peuvent être pris en charge par des aides d’organismes spécialisés avec un reste à charge minime pour l’entreprise.


Croyance n°3 : Une personne handicapée n’est pas performante et ne peut exercer des métiers contraignants

Handicap et compétence sont des notions totalement dé-corrélées. Tous les postes peuvent, a priori, être occupés par une personne handicapée. Le handicap ne remet en cause ni le potentiel, ni la compétence de la personne handicapée. De nombreuses solutions (techniques, organisationnelles, humaines et financières) permettent de compenser le handicap.


A ce moment-là de la lecture, vous commencez à vous dire qu’il faut faire quelque chose, que vous devez faire bouger les lignes … et bien, soyez fiers de vous !

Voilà maintenant quelques actions à mettre en place rapidement.


Que faire pour y arriver ?


Organiser des campagnes de communication régulières pour

ouvrir le dialogue et désacraliser le sujet du handicap en

entreprise.

Ne faites pas de tapage et n’en faites pas trop – utilisez du

vocabulaire simple et impactant et quand vous communiquez

soyez sur le terrain, proche de vos collaborateurs.



Accompagner vos collaborateurs en difficulté pour obtenir

leur Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé

(RQTH) ou leur Titre de rente d'invalidité. Si certains ont peur, vous pouvez les rassurer simplement en

utilisant les arguments suivants :


  • Expliquer que 80% des situations de handicapes sont invisibles,

  • Indiquer que les problèmes de santé peuvent gêner la vie quotidienne au travail et que la RQTH leur permettra d’améliorer leur qualité de vie au travail,

  • Signifier que la RQTH est complétement confidentielle et ne concerne que le milieu de l’entreprise,

  • Communiquer autour de l’engagement de votre entreprise dans l’emploi des personnes en situation s de handicap et que la RQTH ne signifie pas une mise au placard et/ou un licenciement,

  • Cela permet le maintien dans l’emploi dans de bonnes conditions et consolide la performance du collaborateur.


Engager votre entreprise dans une démarche de diversité

  • Nommer un référent handicap même si vous n’y êtes pas

  • obligé. Former les managers de proximité au handicap afin de

  • sensibiliser et de « dédramatiser » le handicap,

  • Mettre en place des chartes sur la diversité et/ou sur le handicap,

  • Communiquer sur les actions mises en place dans l’entreprise pour valoriser votre démarche et montrer que vous vous impliquez concrètement,

  • Organiser des moments d’échanges entre vos collaborateurs et pourquoi pas, si vous sentez que votre entreprise est prête, des expériences « Vis mon handicap ».


Faire intervenir l’AGEFIPH (Association de Gestion du

Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes

Handicapées) dans vos locaux

Elle intervient dans les entreprises et auprès des personnes

en situation de handicap pour les aider à se maintenir dans

l’emploi, à adapter un poste, à trouver des financements et à sensibiliser les collaborateurs d’une entreprise.

Ces premières actions vont permettre à votre entreprise et à vos managers de s’engager pleinement et en conscience. De notre côté, nous nous engageons à vous aider si vous en faites la demande pour mettre en place ces démarches et les rendre pérennes dans votre organisation.



Alors … prêts pour cette belle aventure ?


Justine & Sophie

15 vues

© 2020 by WITH. Consulting

  • Noir LinkedIn Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Black Facebook Icon